Code de la route : Les conseils pour réussir le code

5 astuces pour avoir le code

Le code de la route, épreuve tant connue mais tant redoutée depuis la nouvelle réforme mise en vigueur début mai 2016. C’est pourtant la première étape obligatoire pour le permis de conduire. Afin d’éviter de perdre du temps, voici des conseils pour vous aider à passer cet examen sans stress et en toute sécurité.

En premier lieu, nous vous proposons quelques conseils concernant la préparation à l’examen. Sachez que l’entraînement est primordial, en effet le code doit se travailler. Alors suivez nos conseils, et soyez totalement serein le jour de l’épreuve !

 

  1. Etre régulier

Faire des séries c’est bien, mais surtout faîtes-en régulièrement. Si vous vous arrêtez durant un laps de temps, puis que vous reprenez, vous aurez plus de mal à vous imprégnez du code. Alors dans un objectif d’efficacité et de rapidité, travaillez-le régulièrement.

Lorsque vous débutez par apprendre les panneaux, les règles de circulation, le partage de la route et tous les thèmes présentés, il est nécessaire d’être régulier. De la sorte, vous assimilerez plus rapidement en vous entraînant régulièrement à des examens blancs. Vous pouvez bien évidemment vous entraîner en auto-école ou de chez vous, pour plus d’autonomie, le tout grâce au code en ligne.

 

  1. Poser vos questions à des professionnels

Lorsque vous avez des doutes sur votre apprentissage, n’hésitez pas à poser vos questions à l’auto-école directement ou à des professionnels, par l’intermédiaire de sites internet spécialisés, voire même d’auto-écoles en ligne. Ces professionnels vous apporteront ainsi des réponses claires et pédagogiques, parfois nécessaires à l’apprentissage du code de la route.

 

  1. Identifier ses erreurs et les comprendre

Un point important de l’entraînement est la correction, donc la compréhension des erreurs. En effet, lors des examens blancs, soit des séries effectuées de chez vous ou en auto-écoles, un résultat vous est attribué à la fin, vous permettant de connaître votre niveau. Suivez alors vos progrès grâce à vos erreurs et vos scores. Ce qui vous permettra par la suite de réduire drastiquement vos fautes.

 

  1. Utiliser des sites internet pour apprendre

Pourquoi ne pas apprendre plus rapidement le code de chez vous ? C’est ce que proposent de plus en plus d’auto-écoles grâce notamment aux sites de code en ligne. Plus efficace, ces sites vous permettent d’économiser du temps et de vous entrainer à tout moment. Les plateformes mettent généralement des vidéos et questions-réponses à votre disposition pour une meilleure compréhension. (exemple, codiko.com)

En second lieu, un dernier conseil concerne cette fois-ci le passage de l’examen.

 

  1. Gérer son temps et son stress

Durant l’examen, pensez à gérer votre stress, ce qui peut induire sur votre temps de réponse. Attention à ne pas rester trop longtemps sur une question, puisque le temps est limité, comme tout examen. Ne vous pressez pas trop non plus, pour éviter les erreurs d’inattention.

 

accident-circulation

Sécurité routière : les bons gestes à adopter en cas d’accident

Un accident est souvent causé par un manque de concentration au volant, une fatigue ou un souci mécanique. La vie des personnes accidentées dépend en majeure partie des premiers secours effectués par les témoins. Voici quelques gestes d’usages en cas d’accident.

Avant toute tentative

Il est indispensable de se garer au minimum à 100 m après l’accident pour ainsi donner une visibilité aux autres usagers et éviter les suraccidents. Outre, s’il fait nuit, il faut éclairer le lieu de l’accident. Il est également nécessaire de garder son calme, se concentrer et faire attention aux étapes à entreprendre.

Maîtrise de la situation

Pour limiter les dégâts, il est indispensable de sécuriser la zone en enlevant tous les facteurs pouvant causer des incendies ou des explosions. Cela, dans la limite du faisable, certaines opérations demandent l’intervention des professionnels. La sécurisation consiste aussi à enfiler un gilet de sécurité routière, et d’avertir l’entourage par le positionnement d’indicateur, et de balise.
Par la suite, il est nécessaire d’éloigner les victimes du milieu. Si l’accident se trouve dans un tournant, il est préférable de mettre les personnes à l’entrée du virage. Lors du déplacement de ces dernières, il faut absolument que la tête et le cou soient au même niveau. Ajouté à cela, la colonne vertébrale ne doit pas être tortillée et il ne faut en aucun cas tirer les victimes par ses membres.

Effectuer les gestes de premier secours

Les gestes de premier secours demandent quelques connaissances dans le domaine. Une petite erreur peut être fatale. Mieux vaut ne rien entreprendre que de faire des choses inappropriées dans ces conditions.
En premier lieu, pour éviter la perte de lucidité et de conscience chez la personne accidentée, il est nécessaire de lui parler. Il faut également la couvrir, après un choc, il est courant que le corps se refroidisse.
Par ailleurs, en présence de blessure, il faut immédiatement compresser la plaie à l’aide d’un tissu. Si elle comporte des corps étrangers (morceau de plastique ou de verre), il faut éviter de les enlever au risque d’aggraver l’hémorragie.
Outre, si la victime et un motard ou un cycliste et que son casque est toujours en place, il est préférable d’attendre les secours avant de l’enlever. Il peut arriver que ce soit cette protection qui assure l’intégrité de son crâne.
Dans le cas où la respiration serait faible, ouvrir les boutons ou desserrer ses habillements peut l’aider à mieux respirer. Encore, il faut s’assurer que la personne n’a rien dans la bouche. Enfin, si la respiration est nulle, un bouche-à-bouche est obligatoire.
Contrairement à la connaissance populaire, il ne faut jamais donner de l’eau à la victime. Dans le cas où elle nécessiterait une intervention chirurgicale, il doit avoir le ventre vide.

Appeler les secours

Enfin, les secours doivent être appelés. L’élocution doit être le plus clair possible en leur communiquant le plus de détails sur l’accident. Ces informations comprennent : la description de la situation, le nombre de victimes ainsi que leurs états, les gestes de secourisme déjà effectués ainsi que la localisation détaillée du lieu. Dans la mesure du possible, il est indispensable de garder l’état intact des lieux pour faciliter le travail des agents pour le constat.

walk-charge-phone-mobile-phone-battery-renewable-energy,C-R-305019-22

Les piétons rivés sur leur smartphone sont-ils un risque?

Le taux d’utilisation du smartphone est devenu de plus en plus important et s’accroît davantage grâce aux différentes sortes d’applications qu’il peut contenir. Avec ses multiples fonctions et les avancées technologiques, le smartphone représente même toute une vie, c’est devenu un appareil indispensable pour l’être humain. Et c’est ce caractère « indispensable » du smartphone qui le rend dangereux, car l’homme y est actuellement accro. D’autres y sont même fixés alors qu’ils sont dans la rue. À quels risques sont-ils exposés ?

Risque élevé d’accident routier

Les yeux fixés dans son smartphone, on marche dans la rue en s’exposant à différentes sortes d’accident. Il est certain que le smartphone à la main dans la rue pour ces accros aux messages, aux mails, aux réseaux sociaux représente un réel danger. La concentration dans l’écran ne permet pas de maîtriser en même temps ce que l’on fait dans le smartphone et de regarder où on va. Le danger est tout près, car avec le grand nombre de piétons et d’automobiles qui y circulent, il est important de regarder où on va. En circulant dans la rue, téléphone à la main, il y a au moins un risque que l’on se cogne à un poteau ou un risque de collision avec les autres piétons, les cyclistes ou les véhicules. Les statistiques relatives aux accidents de route provoqués par des piétons maladroits prouvent exactement ce risque d’accident pour les piétons rivés sur leur smartphone.

Plus d’environnement : isolé dans un monde à part

L’emploi excessif du smartphone dans la rue modifie le comportement des piétons, mais plutôt en mal malheureusement. Cette situation conduit à un comportement à risque puisque ça provoque une déconnexion totale du monde présent. Les adeptes de smartphone semblent appartenir à un autre monde parce qu’ils ne sont pas conscients des évènements qui se passent autour d’eux, ce qui représente un énorme risque. À l’exemple, on peut parler d’un fait où la personne virée sur son smartphone ne peut pas réaliser qu’il est en train de traverser et qu’à tout moment il peut s’arrêter pour écrire un SMS. Cette déconnexion du monde réel est également le résultat du port des écouteurs qui ne permet pas de percevoir le monde extérieur et d’agir correctement en conséquence. Ainsi, la réception exacte des signaux venant de l’environnement n’existe pas.

Piétons « Smombie »

C’est à partir de la contraction de « smartphone » et « zombie » que l’on obtient le terme « Smombie », une réalité bien triste autant pour les personnes concernées que pour leur entourage. En effet, l’inattention des accros du smartphone dans la rue peut nuire, non seulement à eux-mêmes, mais surtout aux autres usagers de la route. Une moindre inattention de la part des adeptes de cet appareil peut causer du tort aux autres piétons innocents et également aux conducteurs qui seront traités de fautif alors que les réels responsables du problème sont les personnes trop accros à leur smartphone.

stress-exam-permis

Les erreurs à éviter le jour du permis

Comme tout examen, le passage du permis demande quelques connaissances sur les erreurs à éviter. Certaines fautes se trouvent être tolérable tandis que d’autres sont éliminatoires. Voici les points sur les erreurs courantes lors des examens de conduite.

Ce qu’il faut éviter avant de se rendre à l’examen

La tenue

Il est préférable d’éviter les tenues inconfortables, plutôt d’opter pour des vêtements simples. En effet, un habillement trop serré peut être rapidement déconcentrant. Pour ce qui est des chaussures, les modèles légers permettent de mieux sentir les pédales.

Les oublies

Une petite erreur fréquente, l’oubli de la convocation ou de la pièce d’identité à l’examen, peut faire rater le test. Pour d’autres, l’oubli des lunettes se trouve être un gros souci, car la conduite demande avant tout une bonne vue.

Avant la conduite

Avant le contact

Les petits gestes d’usages avant le démarrage comptent plusieurs étapes. Cela comprend, la vérification des ceintures, des portières ainsi que le contrôle des rétroviseurs.

Au démarrage

Il est essentiel de se concentrer sur l’embrayage ainsi que le rapport pour éviter les calages répétés entraînant des accélérations brusques suivies d’arrêt prématuré.

Démarrage en côte

Le fameux démarrage en côte figure parmi les épreuves les plus difficiles. Un petit recule en arrière est admissible, toutefois, un long recule avant démarrage est souvent mal vu par les examinateurs.

Durant la conduite

L’allure de la voiture

Conduire trop vite présente des dangers et peut-être vus comme une conduite irresponsable. Cependant, une allure trop lente occasionne également des désagréments pour les autres conducteurs.

Voie de conduite

Parfois, on a tendance à rouler au bord de la chaussée pensant éviter d’encombrer les dépassements des autres automobilistes. Il faut tout de même s’assurer de ne pas escalader les trottoirs.

Franchissement ou chevauchement des lignes de marquage

A l’inverse, certains préfèrent rouler bien au milieu et avoir de l’espace à gauche et à droite. Pour ce cas, il arrive que la voiture chevauche les lignes discontinues ou continues. Pour la première, rien de grave si ce n’est pas prolonger. Le chevauchement des lignes continues par ailleurs est moins admissible.

Manœuvre et créneau

En effectuant un créneau, le candidat ne doit regarder nulle part ailleurs qu’en arrière. Cela afin de freiner au bon moment ainsi évité de monter sur un trottoir ou de se placer sur les marquages au sol.
En sortant, il est primordial de s’assurer de l’absence d’autres voitures sur la voie à emprunter et de mettre les signalisations. En appoint, érafler les voitures garées peut faire chuter la note.

A l’arrêt

L’arrêt doit être progressif et non brusque. Il est également nécessaire de laisser une marge de manœuvre pour la voiture derrière si l’on se gare en ligne. Les arrêts inattendus sur les voies sont passibles de recalage.

Outre ces erreurs à éviter, la concentration sur la conduite se trouve être la plus indispensable. Cela permet le respect de toutes les signalisations présentes sur la route.

tunning

Le tunning, encore une tendance ?

Le tuning c’est la personnalisation automobile qui consiste à apporter une ou plusieurs modifications au niveau d’un véhicule, que ce soit une voiture, une moto, un scooter ou un vélo. Ceci dans le but de gagner en puissance-moteur, en style ou seulement pour individualiser son véhicule. Au fil du temps, un marché s’est développé autour de ce monde pour la production de différentes pièces. Tout le véhicule peut être modifié par tuning à commencer par les pièces du moteur et toute la mécanique (suspensions et freins), tout ce qui concerne la carrosserie (peinture, autocollants et design), les jantes et les pneus, les pots d’échappement, les vitres ; ainsi que l’intérieur (les sièges, le volant, le pommeau de vitesse, arceaux), les modifications aussi peuvent concerner le système audio ou multimédia (différentes sortes d’enceintes). Le mot « tuning » tire son origine de la langue anglaise.
Le tuning est né aux Etats-Unis, puis le Japon s’y est mis aussi, puis les Européens aussi s’y sont intéressés et il s’est développé un peu partout dans le monde. Ce qui a donné naissance à vingt styles de tuning qui sont les suivants : Hot rods, kustom, pro-touring, lowriding, donk, dub, VIP, sleepers, JDM (Japanese Domestic Market) et EUDM (European Domestic Market), style drift, lowriding japonais, Japan look, bosozoku, Euro-tuning, German look, tuning espagnol, tuning italien, tuning français, “Jacky” tuning (pour désigner les tunings de mauvais goût), ricing.
Tous les ans, de par le monde, il y a toujours diverses manifestations qui tournent autour du tuning comme les « runs » qui sont des courses automobiles qui ont subi diverses modifications, il y aussi les concours de systèmes audio embarqués ; il y a aussi les différents salons internationaux de tuning organisés dans différents pays du monde. En termes d’émissions télévisées, beaucoup de chaînes consacrent une ou plusieurs émissions par semaine au tuning et il existe même des chaînes qui se consacrent entièrement au tuning. Différents magazines aussi sont spécialement dédiés au tuning où les amateurs peuvent en tirer de bonnes idées. Le tuning a aussi trouvé sa place dans les Mangas et les jeux vidéo.
Le tuning tient toujours une place de choix dans le monde de l’automobile et n’arrête pas d’évoluer sur tous les plans, le tuning est toujours d’actualité avec toujours beaucoup d’innovations. Pourtant, il y a encore un point sur lequel le tuning reste assez flou, c’est la question de la justice et de la législation car chaque pays a ses propres lois concernant l’homologation des véhicules tunés ce qui peut constituer un frein majeur pour certains amateurs de tuning car dans certains pays, il faut faire une réception technique coûteuse pour obtenir l’homologation, même si dans d’autres l’homologation s’obtient facilement. Malgré cela, le nombre de personnes qui deviennent adeptes du tuning ne cesse de s’accroître et l’on peut dire que le tuning reste toujours une tendance dans le monde entier.

accident

Les bons gestes à adopter pour éviter les accidents de la route

Les accidents de la route ont fait près de 3 461 victimes rien qu’en France l’année dernière, et 294 personnes ont péris d’un accident de la route le mois de Mai dernier. Ce sont là des chiffres assez alarmants pour nous conscientiser à prendre des précautions dans le but de protéger nos vies et celle d’autrui. Quels sont alors les gestes à adopter pour éviter les accidents?

La sécurité en route

Chacun est responsable de sa propre sûreté et de celle des personnes qui voyagent avec lui. Il est alors important de respecter tous les dispositifs et règlements qui visent à nous protéger comme la ceinture de sécurité et les casques homologués. Les codes de la route sont faits pour éviter toute forme de problèmes et d’accidents. Il faut donc respecter des distances minimales entre les voitures, respecter les vitesses assignées et surtout, il faut éviter l’excès de vitesse. Il va sans dire que le respect des feux et des panneaux de signalisations est aussi une mesure accompagnatrice en la matière. Conduire en état d’ivresse ou la conduite en état d’ébriété est aussi l’une des causes les plus fréquentes quand on parle d’accident de la route. Il est alors nécessaire de ne pas prendre de stupéfiants avant de conduire.
Il est impérativement important d’éviter de se laisser se distraire quand on est au volant d’une voiture. Le téléphone est le premier élément qui peut distraire le conducteur. La plus sage des décisions serait d’éteindre son téléphone quand on conduit. A part ça, parler avec la personne sur le côté passager en est une autre cause. La solution est alors de limiter autant que possible la conversation. Une autre cause d’accident est la somnolence. Parfois, suite à un état de fatigue prolongé, ceci peut conduire à un accident grave, donc le conducteur doit s’abstenir de prendre le volant quand il sent qu’il est fatigué, ou quand il est en manque de sommeil. Voyager pendant le jour est toujours mieux que la nuit pour réduire au maximum le risque de somnolence car notre organisme a ses limites, donc il faut éviter de les dépasser. Il est aussi à remarquer que les accidents sont plus nombreux pendant les mauvais temps, ce qui veut dire qu’on doit être plus prudent à ce moment-là.

Les gestes préventifs : la maintenance de la voiture

Une bonne partie des accidents vient d’un dysfonctionnement de la voiture elle-même. Il est alors nécessaire de faire des entretiens ou des révisions régulières de sa voiture chez un professionnel. Enfin, choisissez une voiture qui a l’environnement de conduite le plus sécuritaire et le plus agréable possible. Chaque voiture à son angle morte, c’est à dire qu’à une partie de la voiture, on n’a pas la bonne visibilité. Ce sont là des éléments sur lesquels nous devrions doubler notre vigilance. On doit toujours faire attentions aux piétons qui peuvent surgir de n’importe où, donc une concentration totale est requise quand on est au volant car notre propre vie en dépend.